AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 code perkiz mon ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Seigneur du Yomi Numa
Capacités : Fuinjutsu
Nom RP : Kotei Uzumaki
MessageSujet: code perkiz mon ami   Dim 20 Aoû - 11:36

HIDEAKI SHUNSUI


INFORMATIONS
Nom & prénom : Hideaki Shunsui
Âge : 15 ans
Sexe :
Taille/Poids : 1m79/62kg
Couleur des yeux : Bordeaux
Couleur des cheveux : Noirs
Groupe sanguin : B-
Affiliation : U.A. High
Filière : Héroïque
Nom de Héros : Arsène
Alter : Split



PHYSIQUE & MENTAL



Shunsui est un jeune homme au physique au dessus de la moyenne mais pas pour autant une frappe cosmique. Du haut de son mètre soixante-dix neuf, il n'a pas vraiment de soucis quand il s'agit d'avoir l'air banal physiquement mais quand on prête un peu plus d'attention à son corps et à sa façon de se tenir, ses caractéristiques se font bien plus visibles : sa musculature est bien taillée, preuve d'un entraînement régulier et signes d'un sportif confirmé. Outre ces détails, les connaissances de la famille Hideaki peuvent tous confirmer une chose : Shunsui est le portrait craché de son père. Ils possèdent tout les deux les même traits : une chevelure noire ébouriffée qui leur descend en bas de la nuque, des yeux d'une couleur aussi proche du brun que du bordeaux, un nez fin, presque pointu et des lèvres assez fines lui donnant des attraits plutôt masculins. Il n'a effectué aucun changement particulier à son uniforme de Yuuei, préférant garder l'original même s'il lui arrive souvent de ne pas très bien faire sa cravate et de boutonner sa chemise.

Concernant sa mentalité, Shunsui est bien plus complexe que ce qu'on peut croire au premier coup d'oeil : d'apparence un jeune homme serein et plutôt réservé malgré ses facilités dans le social en raison d'un charme qu'on ne peut pas considérer seulement comme "physique". En réalité, Shunsui est plutôt passionné dans ce qu'il fait et peut parfois se montrer acharné malgré qu'il soit capable de garder un sang froid remarquable en conjonction. Autrefois, sa dévotion était dirigée vers tout ce qui pouvait faire plaisir à ses idoles : ses parents, c'est à dire son travail, le sport et être une bonne personne mais, depuis un certain incident, cette acharnement n'a fait que de changer en intensité : son travail prend à présent la majeure partie de son temps, son entraînement physique est plus qu'intensif tandis que sa vision d'être une "bonne personne" a quelque peu changée, Shunsui s'étant assez refroidit à l'intérieur malgré qu'il soit toujours assez bon vivant à l’extérieur. Un autre détail qu'on peut noter est son insolence dans certaine situations : le respect de Shunsui est difficile à acquérir et même si quelqu'un réussit à l'obtenir, Shunsui sera plutôt réticent sur ce niveau.

En somme, Shunsui est un héro en devenir qu'on ne doit pas juger à l'apparence : il cache très bien son jeu et sait se manœuvrer dans plusieurs situations. Certaines de ses visions peuvent parfois sembler extrême mais le jeune Hideaki est assez malin pour ne pas se mêler à des parties plus sombres du monde des Alter, cela étant du en grande partie à son admiration pour son défunt père.


PARTICULARITÉS



Shunsui était autrefois un jeune homme pratiquant plusieurs sports comme le demandait son père : un sport de combat et deux sports basiques. De ce fait, Shunsui a pratiqué le karaté, la natation ainsi que l'athlétisme pendant presque 8 ans jusqu'à qu'il abandonne ces pratiques pour se consacrer aujourd'hui seulement à la musculation et au footing régulier pour travailler grandement son endurance. Shunsui possède donc un corps en excellente santé et des capacités physiques adéquats, sa force étant dans la moyenne tandis que son agilité ainsi qu'endurance dépassent grandement la moyenne. Il possède aussi des notions de karaté, sait se déplacer sous l'eau efficacement et peut effectuer du parkour avec une très grande aise, se déplaçant sur les bâtiments avec la grâce d'un chat. Outre ses capacités physiques, Shunsui est considéré comme un génie par beaucoup de personnes comme ses professeurs, connaissances et autres. Il a une capacité de déduction et une intuition sans pareil : il peut facilement prédire le déroulement d'événements avec très peu d'indices, reconnaître les intentions d'une personne au premier regard et même interagir de façon à répandre la confusion général pour son propre bénéfice. Son intellect lui permet aussi de tenir tête et maîtriser avec brio son Alter et éviter le plus possible certains malus liés à sa maîtrise excessive.

Son costume d'héro est assez basique : il est composé d'une tenue aussi sombre que la nuit montée d'un masque domino blanc et noir et d'une longue veste de la même couleur que le reste de ses vêtements. En plus d'une couche de kevlar pour protéger son buste et son dos, ses genoux et coudes, il a utilisé de matériaux ne gênant en rien ses mouvements pour l'aider dans ses déplacements. Sur ses gants, au niveau de ses phalanges, se trouvent une seconde couche de kevlar noire presque invisibles qui font en sorte d'augmenter les dégâts de ses coups. Outre cela, il ne possède aucun accessoire qui l'aide à maîtriser son Alter ou bien en limiter les effets néfastes.

Concernant son Alter Split, rien n'est connu au sujet de celui-ci à part le fait qu'il laisse constamment ses victimes dans un état de confusion absolu tandis que le peu de témoins de son usage ne semblent pas comprendre ce qui arrive à ceux là. [L'explication des capacités de l'Alter, ses limites et techniques ont été discutés avec l'administrateur et celle-ci a donné le feu vert pour ne pas décrire l'Alter sur la fiche et de laisser un paragraphe vague.]

Shunsui [Jeune]


Shunsui [Pro]


HISTOIRE



«Tu te demandes ce que tu fais attaché à une chaise au milieu des ruines d'un appartement perdu dans le quartier que beaucoup d'habitants de Yuuei a préféré oublié aujourd'hui, n'est ce pas ?»

«J'm'imagine surtout de quelle façon j'vais te massacrer dès que j'me libère de ce pétrin, gamin...»

«La détermination... Je peux respecter cela, mais ne te force pas trop car j'ai fais en sorte que tu ne puisse jamais te retirer de mon étreinte donc savoure l'instant présent et perdurer la discussion... Quel est ton nom, vilain ?»

«Haha... Putain, tu viens d'kidnapper un "vilain" et tu sais même pas que c'est un membre de [NOM D'ORGA]... Oh merde, tu vas tellement mourir p'tit con... Bwargh ! Espèce de...»

«Fais attention à ton langage ou je serai contraint à te frapper à nouveau, maintenant réponds moi : quel est ton nom ?»

«Daisuke...»

«"Dai" voulant dire grand et "Suke" voulant dire aide... Tu crois que c'est en volant que tu viens en aide aux gens ? Quoi qu'il en soit, je me présente je m'appelle Shunsui et je dois t'avouer que je ne connais pas la définition de mon nom... Mon père le savait mais disons que-»

«Je m'en bat les reins de ton père ou d'la définition de ton nom gamin, dis moi juste pourquoi tu m'as capturé qu'on en fini- AH ! Sale... Tu sais cogner, je te l'accorde...»

«Je te remercie de ne pas me couper à nouveau, c'est une règle basique de politesse Daisuke-san, je dois te les rappeler ? Enfin, je dois avouer que tu n'as pas vraiment tort, le temps nous est compté et je me laisserai trop emporté par les histoires qui n'ont pas de valeur. Connais tu l'histoire de ce quartier, Daisuke-san ?»

«Qui au Japon n'a pas entendu parler de ce conflit ? C'était une guerre, quel que soit l'avis des politiciens qui ont tentés d'étouffer l'affaire... Les héros et vilains se sont entretués pendant une journée entière, 24h de chaos total, c'était plutôt impressionnant je trouve... Mais bon, j'vois toujours pas où tu veux en venir.»

«Tu sais ce que tout le monde sait, c'est... Bien je dirais ? Enfin, ce que je voulais te demander c'est ce qui s'est passé dans ce secteur précisément, je pense que vous le savez plutôt bien Daisuke Kenta-san car vous étiez ici-même après tout, vers 20h si je ne me trompe pas.»

«... T'es pas censé savoir ça, comment tu sais ça ? Parle gamin !»

«Je pense que tu connais très bien la réponse, je ressemble à mon père après tout et je suis sûr que tu te souviens très bien de lui... Je veux dire, tu te souviens de lui hein ? J'ai lu dans ton dossier qu'il t'a arrêté plus d'une fois.»

«Ha... Haha... Hahaha ! T'es, oh merde j'y crois pas, t'es le fils de ce détective... Wow, ça fait combien de temps maintenant ?»

«Cinq ans.»

«Ouais, cinq ans... T'as grandi tu sais ? La dernière fois que je t'ai vu t'étais un p'tit merdeux qui se cachait sous le cadavre d'un hé-»

«Pas la peine de continuer, je m'en chargerai moi même, encore un mot et je brise un autre doigt.»

«PUTAIN ! MON DOIGT ! J'VAIS TE MASSACRER FILS DE PU- AAAH !»

«Silence, la prochaine c'est ton poignet. Enfin, oui tu as raison, cinq ans depuis ce fâcheux incident... Pourtant, je m'en souviens comme si c'était hier et je peux te décrire toute la scène... Non, je vais te décrire toute la scène. C'était le soir bien entendu, ça faisait déjà plus d'une dizaine d'heures que les héros et vilains se battaient dans le quartier d'en face et la police avait évacué la zone pour éviter les dégâts collatéraux... Moi, j'étais encore enfant, j'étais fasciné par ce combat et j'avais une magnifique vue depuis ma fenêtre sur l'affrontement. Je venais de rentrer de mon cours de karaté et mes parents étaient à la maison pour l'occasion de mon dixième anniversaire... C'était une belle journée jusque là, j'avais l'occasion de regarder un combat en temps réel de mes héros favoris et j'arrivais même à en reconnaître certains... Enfin, jusque là c'est assez beau pour un enfant de dix ans, il pouvait passer du temps avec sa famille, manger un bon gâteau et regarder ses idoles combattre le mal... Jusqu'à que vous arriviez.»

«...»

«Je me souviens très bien aussi de votre entrée "fracassante", après tout c'était toi qui avait explosé la porte toi même et ordonné à tes complices de capturer tout le monde... C'était assez rapide, je dois t'avouer qu'ils étaient efficaces, après tout ils ont réussis à neutraliser mon père qui était 8ème Dan de karaté et ma mère qui savait très bien utiliser son Alter... Enfin, pour tout vous dire, j'étais absolument terrifié quand je les ai vu ligotés à une chaise sans qu'ils aient eu une chance de se défendre et, pour une raison que j'ai compris juste trop tard, vous êtes repartis et j'ai honnêtement cru que c'était finit, que vous vous étiez défoulés juste assez pour être satisfaits... J'étais aussi assez heureux de voir un héro passer la porte défoncée pour nous porter secours alors que pendant toute la confrontation, aucun d'entre eux n'avait bougé le petit doigt pour intervenir... Enfin, je me suis précipité hors de ma cachette juste pour le voir tomber sur moi après un coup de feu. C'était étrange comme sensation de voir une personne se faire tuer, j'ai faillis hurler jusqu'à que je me rende compte qu'il était encore vivant, allongé sur moi de façon à me dissimuler et a murmuré à temps dans mon oreille de ne pas faire un bruit...»

«Il était malin...»

«Oh oui très et toi tu avais l'oeil, tu avais remarqué ce détail mais tu n'as pas fait part de cela à tes complices... Tu t'es contenté de tourner les yeux et d'exercer ta vengeance sur le détective qui vous a tous arrêté une fois en raison de vos agissements et j'étais là, recouvert du sang de mon sauveur, enfin recouvert de mon sauveur mourant serait plus juste mais continuons, c'est un détail que je préfère ignorer, pendant que vous continuez à tabasser mon père à mort jusqu'à que ma mère eu la force de se libérer et vous attaquer et juste après, un autre coup de feu retentit, un accident je suppose, je ne saurai peut être jamais mais tout ce que je sais, c'est qu'après avoir abattu ma mère, vous aviez achevé mon père... Je dois t'avouer que ma mémoire est floue à partir de là, je me souviens de m'être relevé recouvert de sang et m'être caché sous mon lit, dans ma chambre en attendant que quelqu'un vienne, qu'un héro me sauve... J'avais le droit d'espérer après tout, ils étaient TOUS à une centaine de mètres plus loin à se battre avec des vilains et...»

«Personne n'est venu.»

«... Personne n'est venu, pas un seul de ces dizaines de héro est intervenu pour sauver un détective de police qui a donné sa vie pour son travail et le reste de sa famille... Au final, c'est un collègue à mon père qui est venu trois heures plus tard et j'étais encore caché sous mon lit... Enfin, le reste est assez simple : ils m'ont recueillis, la police a continué à payer mon éducation mais pour tout ce qui est pratique sportives, j'ai du mettre un terme à une carrière bien débutée. C'est dommage, ma mère voyait le potentiel d'un champion en moi et mon père croyait dur comme fer que j'allais finir avocat ou juge, peut être que j'aurai pu les satisfaire tout les deux, qui sait ?»

«Et à la place tu es devenu un héro, c'est ça ?»

«Je... Non, pas encore, je vais bientôt rejoindre un lycée avec la filière héroïque mais ce n'est pas pour maintenant et quoi qu'il en soit, je dois t'avouer quelque chose, Daisuke-san.»

«Q-Quoi ?»

«Les héros sont morts. Ce que nous avons sous les yeux, c'est juste une carcasse corrompue de l'idéal d'un héro et non ce qu'il est censé représenter... Les "héros" d'aujourd'hui sont plus intéressés par la gloire et arrêter les "méchants" que de venir en aide aux personnes qui en ont vraiment besoin.»

«Et tu crois que ce que tu fais là c'est jouer aux héros ? Tu crois que tes agissements te mettent au dessus d'eux ? Tu te trompes p'tit con, crois moi c'est pas en cherchant la vengeance que tu vas appliquer ton idéal...»

«Daisuke-san, arrêtez d'essayer de parler de cette façon, ce que vous dites là n'a ni queue ni tête... Tout d'abord je n'ai jamais dit être un héro, je ne suis qu'un jeune collégien pour le moment, ensuite comment ça "appliquer mon idéal par la vengeance" ? Tu es stupide ou tu le fais exprès ? C'est pas logique ce que tu dis là et... Et tu t'es libéré de tes liens.»

«J'ai profité du fait que tu voulais pas fermer ta gueule pendant une seconde, tu t'en est même pas rendu compte, c'est vraiment dommage pour toi tu sais ? T'étais pas bête, t'aurais eu un avenir radieux si tu n'avais pas salis tes mains avec cette affaire...»

«Oh mais j'étais parfaitement conscient que tu étais entrain de te libérer, je sais très bien que ton Alter te donnait une certaine force physique et que de simples cordes n'allaient pas te retenir longtemps... Juste assez pour que la police ait retrouvé ta trace et que j'ai finis ce que j'avais à faire... C'est à dire...»

«C'est à dire... C'est à dire... C'est à dire ? Qu'est ce que tu veux dire par là gamin ? Hé... Hein ? Merde !»

«Police ! Plus un geste ! Mettez les mains derrière la tête et collez vous contre le mur, un mouvement brusque et nous serons autorisés à faire feu !»

«Où est le gamin... Hé ! Vous, je... Où est le gamin qui m'a attiré ici ? Répondez moi ! Je vais lui faire sa fête et... Hé ! Arrêtez de m'ignorer ! Dites moi où est ce putain d'garnement ! Relâchez moi bordel c'est pas mon heure... J'étais pas censé être capturé ici... Hé ! Vous m'entendez ?! Je vous ai dis que c'était pas mon heure ! BORDEL RÉPONDEZ MOI ! JE SUIS PAS FOU IL ÉTAIT LA IL Y A QUELQUE SECONDES ! LÂCHEZ MOI ! LÂCHEZ MOI ! L-âchez moi...»

«Lieutenant, commencez à noter le rapport... Notre source anonyme avait raison, le fugitif coupable du meurtre du détective Hideaki et de sa femme était bel et bien atteint de manie et fréquentait toujours l'ancien appartement de sa victime. Sa capture était facile, il était visiblement sous l'effet de stupéfiants et nous avons réussis à profiter de son état pour l'embarquer sans aucun problème et nous pouvons confirmer que ses trois complices de cette nuit là étaient exactement dans le même état que Daisuke Kenta quand nous les avons capturés. La théorie qu'un illégal les capture et les laisse dans cet état reste fondée mais nous n'avons toujours pas de preuves d'une implication extérieure à part quelque doigts cassés... Enfin, ça peut toujours être leurs propre faits en raison de leur santé mental, on est toujours obligé de leur administrer quelque calmants avant de les amener en prison. Outre les mêmes détails que les trois autres captures, nous n'avons pas de nouveau sur la scène, fin du rapport.»


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
code perkiz mon ami
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Code Pénal Ayisyen an demode.
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise
» [Code Source] Code Source
» THE question ! [le code, pour marquer ton nom ! ]
» Séminaire: la levée du Code International du Scret Magique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retro Role Play :: Naruto :: Clans du monde ninja :: Vos créations-
Sauter vers: