AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 fiches en cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
homme dangereux
Capacités : le danger
Nom RP : danger joe
MessageSujet: fiches en cours   Ven 24 Nov - 11:54

KOBAYAKAWA AIJI


INFORMATIONS
Clan : Kobayakawa (小早川氏, Kobayakawa-shi)
Prénom: Aiji (愛司, Gouverne l'Amour)
Surnom: Akaname Heika (垢嘗陛下, Sa Majesté l'Akaname) / Konpaku no Kyūseishu (魂魄鬼の救世主, Sauveur des Âmes)
Âge : 513 ans
Sexe :
Taille/Poids : 1m92/87kg
Couleur des yeux : Dorées
Couleur des cheveux : Mauves
Origine : Seireitei
Affiliation : Soul Society
Division : Première Division (一番隊, Ichiban-tai)
Grade : Capitaine-Commandant
Zanpakutō : Katen Kyôkotsu (花天狂骨, Ciel de Fleurs, os fendu)



PHYSIQUE & MENTAL


Si on devait décrire son physique en un seul mot, ça serait "resplendissant" et sa mentalité ne fait évidemment pas du tout honneur à son corps. Vous connaissez le dicton "un esprit sain dans un corps sain" ? Et bien, le corps sain est là, l'esprit sain viendra dans un bon millier d'années donc concentrons nous sur son physique pour le moment. Mesurant un mètre quatre-vingt trois et pesant quatre-vingt trois kilos, il possède une carrure assez imposante malgré qu'il se tienne droit que très rarement, donnant l'impression qu'il mesure beaucoup moins. Il possède beaucoup de traits hors du commun, comme une chevelure mauve qui retombe jusqu'au bas de son dos s'il ne l'attache pas correctement et des pupilles de couleur dorée qui se montrent que très rarement de façon naturelle. Ses traits sont plutôt fins et son expression naturel est un sourire tranquille qui ne laisse rien échapper de ce qu'il peut penser. Sa pilosité est faible, même au niveau du visage, et il fait plutôt jeune comparé à d'autres alors qu'il est sûrement l'un des hommes les plus vieux de la Soul Society. Son accoutrement en dehors de son uniforme et son haori de capitaine est constitué de plusieurs preuves de son statut de noble riche : collier, bagues, pierres, etc... On peut trouver de tout sur lui. Il porte ses Zanpakutōs entre sa ceinture, ne s'étant jamais embêté à s'équiper d'un équipement plus correct pour ses lames.

Enfin, après ce passage sympathique, nous devons obligatoirement parler du personnage de Aiji : c'est un ignoble pervers rongé par la paresse et l'avarice qui n'hésitera pas une seconde à profiter d'occasions qui se présentent à lui pour pouvoir s'amuser, boire ou simplement taquiner la gente féminine. Il a commis durant sa vie plusieurs actes criminels que l'on pourrait parfois même considérer comme agressions sexuels (dont l'un d'eux lui a valu l'un de ses surnoms) alors qu'il était toujours considéré comme un Shinigami en pleine fonction, qui plus est un Capitaine. Paresseux, il passe la plus grande partie de son temps à boire et dormir que d'aller travailler sérieusement, délaissant souvent ses fonctions à son Vice-Capitaine et ses lieutenants. Malgré sa perspicacité absolument phénoménale, il a plusieurs faiblesses qu'on a adressés jusque là : vous pourrez sûrement neutraliser cet homme avec une bouteille de vin et la photo osée d'une femme. Comment un tel homme a t'il pu devenir le Capitaine-Commandant ? Aussi simple que bonjour : Aiji est en réalité un leader attentionné et plus que capable, sachant quand il faut et ne faut pas agir et surtout il sait imposer sa volonté aussi bien dans le coeur, dans l'âme et le cerveau des gens, subordonnés ou ennemis. Quand il le faut, il sait se porter comme le Capitaine-Commandant et fera en sorte de se donner à fond pour maintenir la sécurité de la Soul Society, protéger les siens et tout le bordel qui va avec.


CAPACITÉS


En tant que Capitaine-Commandant du Gotei 13, Aiji Kobayakawa est officiellement le Shinigami le plus puissant qui soit, dont le niveau dépasse même celui des Capitaines de division. De ce fait, il nous est facile de déduire que sa maîtrise de son Zanpakutō est absolue et il a sûrement une maîtrise du Zankensoki naturellement supérieure à celle des autres, qui qu'ils soient. Aiji est l'un des plus anciens Shinigamis ; il occupe son poste depuis 210 ans, voire plus alors que la plupart ne l'occupent que depuis 100 ans.

Zanpakutō

Description basique : Katen Kyôkotsu (花天狂骨, Ciel de Fleurs, os fendu) est un Zanpakutō unique car il existe en tant que deux épées complètement distinctes, comme une paire d'épées Daisho (arsenal du samouraï, composé d'un katana et d'un wakizashi). Leurs gardes sont rectangulaires, avec des coins coupés, décorées par des pétales de fleurs de cerisiers et de lignes, et chaque épée a une poignée bleu-foncé. Il les porte à la taille par sa ceinture du côté gauche, bien que, pendant certaines batailles, les épées aient été montrées placées des deux côtés de sa ceinture. Comme tous les Zanpakutōs, Katen Kyōkotsu a une personnalité propre à elle-même; cependant, à la différence de ceux-ci, cette personnalité se fait remarquer dans la bataille et empêche Aiji de combattre au maximum de ses forces jusqu'à ce que Katen Kyōkotsu soit d'humeur pour cela. Pour cette raison, Aiji n'aime pas « jouer » avec elle. Concernant l'esprit en elle même du sabre, Katen Kyōkotsu sont deux femmes aux cheveux violets et aux yeux bleu turquoise.

La première, Katen, plus âgée et plus grande, a une frange bien droite avec deux petites mèches encadrant son visage et les cheveux attachés en deux couettes bouclées à l'anglaise sur les côtés de sa tête. Elle porte un petit crâne plat blanc qui a deux os eux aussi blanc qui partent vers le bas ainsi que six feuilles dorées partant vers le haut. Elle a un cache oeil noir à lanières doré sur l'oeil droit et un collier rouge au ras du cou formant un noeud. Elle est habillée d'un kimono style geisha, violet foncé à bordures blanches, très décolleté qui ne cache presque rien de sa très opulante poitrine et étiré en arrière montrant sa nuque. Son obi tombe devant comme une sorte de rideau. Volant dégradé rose en fond ensuite une grose tête de mort beige et sur le front de celle-ci une sorte de coeur violet à bordures blanches surmonté du bout de volant rose. Portant par dessus un manteau ouvert noir aux bordures rouge foncé qui a également un volant violet au niveau des deux épaules. Une tête de mort beige orne le dos du manteau ainsi que, descendant comme des défenses, les deux sabres que sont Katen Kyôkotsu. Elle est montée sur des getas très hautes et violettes. Elle est hautaine, paresseuse et méprise les autres. On la voit souvent assise aux côtés de son maître en jouant de la guitare ou buvant, du moins si elle se manifeste. Elle aime les jeux et n'est pas très bavarde. Elle détiens l'une des deux sabres composant le Shikai même si elle ne l'utilise que pour se protéger et n'est pas très habile avec, l'utilisant juste pour se défendre.

La seconde, Kyôkotsu, a l'apparence d'une enfant. Elle est coiffée d'un carré plongeant assez court et d'une frange lui tombant sur l'oeil gauche. De ce même côté elle porte dans ses cheveux le même petit crâne blanc sans les os et les feuilles. Elle porte une tenue du genre ninja pourpre et violette, avec un legging noir. Cette partie ne parle pas. Elle est sadique, ne montre aucun sentiment et, comme le dit si bien la première partie, elle s'amuserait à arracher ses ailes à un papillon. Malgré cette attitude froide, cette partie aime beaucoup les fleurs. Elle manie l'autre partie du sabre et se contente d'attaquer dans les ombres pour surprendre son adversaire, se coordonnant à Katen pour des attaques fourbes.

Shikai : Pour libérer Katen Kyôkotsu, Aiji prononce le poème suivant : "Qu'avec ce vent de fleurs hurle le vent divin, qu'avec ce vent céleste ricane l'enfer !" (花風紊れて花神啼き天風紊れて天魔嗤う, Hanakaze midarete, kashin naki, tenpū midarete, tenma warau ). Aiji place les deux lames l'une contre l'autre en formant ainsi une croix, et les retire après avoir déclaré le poème de libération. Une lumière ébluissante survient alors, et quand elle se disperse, Katen Kyôkotsu est devenu une paire d'énormes Dâo (sabre chinois à un seul tranchant) noirs, très incurvés et avec des bords argentés. La poignée et le tsuba de chacune n'ont pas changé et sont donc identiques à ceux de la forme scellée, mais les deux sabres portent maintenant de longs pompons rouges balançant à l'extrémité. En dépit de la forme des deux épées étant identiques dans cet état, Aiji a déclaré qu'elles fonctionnent toujours de cette manière : l'une (le wakizashi) est employée principalement pour les attaques de vitesse, et l'autre (le tachi) est employé pour les attaques de puissance. Ainsi en Shikai elles existent toujours comme une paire d'épées Daisho, l'ancien wakizashi étant légèrement plus petit en taille que l'ancien tachi. Quant à son pouvoir, on peut le considérer aussi bien comme simple que compliqué étant donné qu'il permet de « rendre les jeux d'enfants réels ». Ce Zanpakutō établit les règles et n'importe qui se trouvant exposé à sa pression spirituelle est forcé de combattre avec celles-ci, y compris Aiji lui-même. Selon lui, « Gagne, et tu vis; perds, et tu meurs... Elle a un sacré tempérament...».
  • Bushōgoma (不精独楽, Toupie indolente) : Aiji tourne sur lui-même, les deux lames pointant dans des directions opposées, créant ainsi deux grandes lames de vent attaquant l'adversaire de Katen Kyôkotsu. Les lames de vent se réunissent pour former ensemble un cercle de vent tourbillonnant enveloppant la cible avec une tornade lorsqu'elle entre en contact avec celle-ci. L'attaque est non seulement dangereuse mais peut désorienter un adversaire, emprisonné dans la tornade. Cette technique est assez puissante pour contrer de puissantes attaques. Le jeu d'enfant que Bushōgoma représente est le jeu de la toupie.
  • Kageoni (影鬼, Démon des Ombres) : La règle de ce jeu est que celui qui fait un pas sur son ombre «perd». Le jeu lui-même permet à des concurrents de manoeuvrer les ombres à leur avantage. Par exemple, Aiji peut se cacher dans les ombres en employant cette technique, et il peut également les employer pour blesser un adversaire en attaquant l'ombre où ils se tiennent actuellement. En plus de tout ça, il peut générer des clones d'ombres qui peuvent attaquer sur plusieurs angles à la fois.
  • Irooni (艶鬼, Démon Coloré) : C'est un jeu basé sur la couleur; la règle est de dire à voix haute le nom de la couleur que vous voulez frapper avec votre épée et vous ne pouvez alors pas attaquer autre chose. Si celle que vous déclarez n'est pas présente sur vous, les dommages seront minimes, même si le coup que vous infligez alors causerait normalement une blessure beaucoup plus grave. L'opposé est vrai : en déclarant une couleur que vous portez, les dommages sont proportionnels à la quantité de cette couleur présente sur vous. Pour augmenter les dégâts, vous devez employer une couleur qui maximise les risques, pour l'adversaire autant que pour vous. Par exemple, en utilisant l'uniforme entièrement noir des shinigamis et déclarant « noir » , les dégâts infligés seront massifs sur l'ennemi frappé même si le coup est en réalité minime, mais l'attaquant pourra subir également de sérieux dommages si l'attaque se retourne contre lui.
  • Daruma-san ga Koronda (だるまさん が ころんだ, La Poupée Daruma est tombée) : Après que Aiji ou son adversaire est été marqué comme étant "le loup", tout en étant dans une position où les autres peuvent les voir, l'autre combattant se déplace vers eux sur un sentier de Reiatsu laissé par leur attaque afin d'attaquer et de les attraper par surprise, presque instantanément. Toutefois, si le combattant qui est "le loup" voit son adversaire alors qu'ils se déplace, cet adversaire perd et donc meurt. Le jeu que cette technique représente est Daruma-san ga koronda, un jeu d'enfants semblable au jeu "Un Deux Trois Soleil".
  • Kageokuri (影送り, Envoie de l'Ombre) : En fixant longuement leur ombre, Aiji ou son adversaire peut laisser derrière lui une image rémanente de soi qui attire toute l'attention de son adversaire sur lui, étant plus réaliste si l'adversaire possède un grand Reikaku. De ce fait, l'utilisateur peut se déplacer tranquillement sans que l'adversaire ne puisse s'en rendre compte. Le jeu que cette technique représente est Chiichan no Kageokuri, où les enfants regardent leur ombre sur le sol pendant quelques secondes avant de regarder une autre surface, leur permettant de voir une "image rémanente" de leur ombre.


Bankai : En prononçant la formule Bankai : Katen Kyōkotsu — Karamatsu Shinjū (花天狂骨黒松心中, Ciel de Fleurs, os fendus — Suicide Amoureux dans les Pins du Déclin) après s'être assis et en pointant ses deux Dâo vers le sol, Aiji déclenche son Bankai. Une fois activé, des ombres semi-liquides se formeront à ses pieds qui ressemblent fortement aux ombres des pins noirs du Japon, entourant lentement Aiji et l'atmosphère change soudainement, donnant l'impression à tous qu'il fait soudainement plus sombre et froid, cette impression étant causée par le Reiatsu seul de Aiji. Après cela, l'utilisateur peut se relever et continuer le combat en utilisant les divers capacités de son Bankai, qu'il définit comme des "actes" de théâtre et il lui sera impossible d'être blessé entre les actes, comme si l'histoire que raconte le Bankai devait obligatoirement se dérouler, modifiant effectivement la réalité. Le point faible du Bankai réside dans le fait qu'il ne sépare pas les alliés des ennemis et de ce fait, Aiji n'utilise son Bankai que quand ses alliés sont très éloignés et hors de portée.
  • Ichidanme — Tameraikizu no Wakachiai (一段目 躊躇疵分合, Acte Premier — Hésitation et Partage des blessures) : Le premier acte, ou le prologue, fait en sorte que chaque blessures que Aiji a subit jusque là soient reflétées sur son adversaire directement mais sans que celui-ci puisse mourir de cela. De ce fait, l'ennemi souffrira sans pouvoir en mourir, dépendant de l'ampleur de ses blessures. Dans l'histoire narratif du Bankai, l'Acte Premier est comparé à l'histoire d'un homme qui souffre des mêmes blessures que son partenaire mais ne peut en mourir, souffrant donc avec lui.
  • Nidanme — Zanki no Shitone (二段目 慚愧の褥, Acte Second — L'Oreiller de la Honte) : Une fois l'acte débuté, l'adversaire se verra prit d'une maladie incurable et entouré de points noirs qui saignent abondamment, pouvant tuer l'adversaire plutôt rapidement. Concernant l'histoire narratif, l'Acte Second est la partie de l'histoire où le blessé remplit de honte d'affliger cela à son camarade transforme cette honte en une maladie qui le tue à petit feu.
  • Sandanme — Dangyo no Fuchi (三段目 断魚淵, Acte Troisième — L'Abysse sans Vie) : Durant ce troisième acte, la zone entière est recouverte d'une énorme quantité d'eau qui avale rapidement et sans échappatoire Aiji et son adversaire. Une fois sous l'eau, ils ne pourront pas remonter à la surface et ce quoi qu'il arrive et la seule façon d'échapper à une mort certaine est d'avoir plus de Reiatsu que son adversaire et de ce fait rester plus longtemps que lui sans oxygène. Aiji compare l'Acte Troisième à la suite de l'histoire où les deux protagonistes se jettent dans les eaux, en raison du conflit naissant entre eux à cause de leur situation misérable.
  • Shime no Dan — Itokiribasami Chizome no Nodobue (〆の段 糸切鋏血染喉, Acte Finale — Ciseaux à Fil par-dessus une Gorge Ensanglantée) : Quatrième et dernier acte du Bankai, Aiji rengaine ses épées afin de doucement enrouler un fil blanc autours du cou de son adversaire qui ne peut que subir au moment ou il tire sur le fil pour laisser celui-ci se refermer sèchement autours de la nuque de l'adversaire et lui faire exploser la tête dans une décapitation sanglante. Aiji met fin à son histoire en comparant l'Acte Finale à la conclusion des souffrances de ses deux protagonistes étant donné que le partenaire du protagoniste malade décide de l'égorger au lieu de continuer à souffrir avec lui, en ignorant ses appels à l'aide et ses pleurs.


Zankensoki

Zanjutsu : Maître dans l'art du Zanjutsu et ne possédant que très peu d'adversaires qui lui viennent à la cheville, Aiji se sert avec brio de son Katana et son Wakizashi et ce en même temps s'il le faut. Ambidextre avec un penchant pour sa main droite, il manie généralement son Katana de sa main droite pour frapper assez fort avec tandis qu'il manie son Wakizashi de sa main gauche pour mettre en priorité les coups plus rapides, sachant facilement alterner de mains ainsi que de styles. La nature de son Shikai lui permet d'utiliser ces deux facettes de façon égales et libres : il manie les deux Dâo avec une vitesse et puissance incomparable, pouvant désorienter et faucher ses adversaires sans aucun soucis. Il a déjà affronté des Kenpachi au sabre dans le passé, s'en sortant souvent très bien contre eux même s'il a plus subi des défaites que remporté des victoires face à ces monstres de la nature.

Hakuda : En raison de son statut de Capitaine-Commandant, le talent au Hakuda de Aiji est plus que confirmé et c'est sûr qu'il est extrêmement habile avec ses poings et pieds, même s'il ne met pas trop sa pratique du Hakuda en avant, préférant utiliser son Zanpakutō avant tout. Néanmoins, baisser sa garde face à lui serait une énorme erreur étant donné qu'il possède quelque techniques redoutables dans sa manche, tel que le Tsukiyubi qui peut éjecter l'adversaire au loin en le touchant avec l'index et le majeur seulement.

Hohō : La maîtrise du Shunpo de Aiji est exceptionnelle, même dans les standards de Capitaines étant donné qu'il peut faire pâlir des utilisateurs dévouant leurs vie à l'usage du Shunpo. Ses déplacements sont imprévisibles en raison de sa façon de combattre et le suivre quand il s'agit de vitesse n'est pas donné, même pour les Capitaines eux-même. Il maîtrise parfaitement tout les types de vitesse : vitesse de combat, réaction, déplacement, d'attaque et de vol mais n'applique le Hohō que dans sa vitesse de réaction et de combat pour pouvoir au mieux utiliser sa façon de combattre qui consiste souvent à éviter avant de contre-attaquer en profitant des ouvertures laissées.

Kidō : Aiji possède une maîtrise innée dans ce domaine en raison d'une quantité de Reiryoku immense et d'une maîtrise parfaite de celle-ci. N'étant pas l'une des façons dans laquelle il combat le plus souvent, il est possible pour lui d'avoir recourt au Kidō seulement pour surprendre un adversaire qui se relâche trop ou bien s'il n'a pas d'autres choix. Plus enclin à utiliser le Hadō, il peut utiliser les sorts jusqu'au niveau 88 sans incantations et avec une puissance monstrueuse. Ses sorts de Bakudō sont constituées du Bakudō #63. Sajō Sabaku et du Bakudō #81. Dankū. Ses sorts de Had sont constituées du Hadō #78. Zangerin, du Hadō #88. Hiryū Gekizoku Shinten Raihō, du Hadō #96. Ittō Kasō et enfin du Ura Hadō: Sannodō — Teppūsatsu.

Capacités physiques

En tant que Capitaine-Commandant, il est indéniable que Aiji soit doté de capacités physiques extrêmes, néanmoins il semble posséder le niveau de Capitaine dans tout les domaines sauf deux : sa vitesse en générale qui semble perturber ses adversaires, les laissant parfois croire qu'il utilise le Shunpo et aussi son endurance qui est son trait principal. En effet, il est doté d'une endurance monstrueuse, pouvant combattre dans toute situations : sous l'eau, mortellement blessé et bien d'autres. De ce fait, il est presque impossible de l'abattre sans des préparations adéquates, plusieurs avantages tel que le nombre et aussi une très grosse quantité de chance.



HISTOIRE


mdr histoire




Dernière édition par Guzmania le Lun 27 Nov - 11:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homme dangereux
Capacités : le danger
Nom RP : danger joe
MessageSujet: Re: fiches en cours   Dim 26 Nov - 13:31

ICHIROYUUDAI MINAMOTO


INFORMATIONS
Nom de famille : Minamoto (源, Minamoto-shi)
Prénom: Ichiroyuudai (一郎雄大, Premier Fils de la Splendeur), Isamutaiki (勇大輝, Courage Radieux)
Surnom: Kusajishi no Oni (草鹿の鬼, Démon de Kusajishi)
Âge : 1459 ans
Sexe :
Taille/Poids : 1m89/74kg
Couleur des yeux : Bordeaux
Couleur des cheveux : Bruns grisées
Origine : Quartier Junrinan (潤林安, Paix de la Forêt Luxuriante)
Affiliation : Soul Society
Division : Première Division (一番隊, Ichiban-tai)
Grade : Capitaine-Commandant
Zanpakutō : Ryūjin Jakka (流刃若火, Lame coulante du Feu de la Jeunesse)



PHYSIQUE & MENTAL


PHYSIQUE

MENTAL


CAPACITÉS


Premier et actuel Capitaine-commandant de la Soul Society, Ichiroyuudai a gardé le poste pour une raison très simple : aucune autre Shinigami ne lui vient à la cheville, même aujourd'hui alors que le temps montre ses effets sur son corps. En plus de posséder l'un des Zanpakutō les plus puissant qui soit, Ichiroyuudai est un combattant aussi bien polyvalent que redoutable dans chacune de ces domaines qu'il a apprit à maîtriser à perfection au cours des siècles.

Zanpakutō

Description basique : Ryūjin Jakka (流刃若火, Lame coulante du Feu de la Jeunesse) est un Zanpakutō assez simple d'apparence étant donné que sous sa forme scellée il a s'agit d'un Katana basique dont la garde est arrondie et la manche est d'une couleur violette sombre. Son fourreau est rouge bordeau et est enroulée d'une corde orange pale à partir de 10 centimètres depuis le bas de l'étui. Malgré cette apparence simple, Ryūjin Jakka est le plus vieux et le plus puissant Zanpakutō de type feu qui soit et possède aussi la plus grande puissance offensive de tout les Zanpakutōs. Quant à sa personnalité, il n'y a pas grand chose à dire : il s'enflamme très rapidement et n'hésite pas à utiliser sa pleine puissance si son maître lui ordonne de le faire.

Concernant l'esprit du Zanpakutō, il s'agit non d'une entité humanoïde ou bien d'un être vivant quelconque comme la majorité des autres esprits mais d'un titanesque brasier qui brûle indéfiniment, brûlant les ignorants qui osent s'approcher trop près de lui. Sa personnalité elle reste néanmoins un mystère pour tous en raison de sa nature, du moins pour tous sauf Ichiroyuudai qui est lié avec et connaît parfaitement son fonctionnement. Nous pouvons toujours déduire avec l'aide de la personnalité du Zanpakutō que Ryūjin Jakka est doté d'un tempérament ardent et qu'il convoite la confrontation, n'appréciant pas du tout d'être inactif ou bien pire encore : être utilisé pour des tâches basiques comme la cuisine ou tenir chaud son maître.

Shikai : Pour utiliser son Shikai, Ichiroyuudai doit prononcer le chant de libération suivant : "Que le monde devient cendre et poussière, Ryūjin Jakka." (万象一切灰燼と為せ流刃若火, Banshō issai kaijin to nase, Ryūjin Jakka). Une fois libérée, la lame de Ryūjin Jakka sera entourée par une couche de flammes intenses qui peuvent carboniser et réduire en cendres tout les malheureux qui subiraient ses coups et le ciel commencera à rougir, la chaleur de la zone devenant étouffante et le Reiatsu relâché pouvant être ressentit à des kilomètres à la ronde. Sa capacité spéciale réside dans sa génération et manipulation de flammes surpuissantes et en quantité énormes, pouvant les utiliser avec une grande précision pour attaquer une seule ou plusieurs personnes à la fois. Une fois à pleine puissance, Ryūjin Jakka relâche une chaleur insoutenable et des vagues de flammes sont générées dans le décor, rendant la confrontation encore plus intense qu'elle ne l'était et bien entendu, la puissance destructrice de ses flammes augmentent. De plus, Ryūjin Jakka possède la capacité unique de maintenir ses flammes même quand il reprend sa forme scellée, rendant les moyens de s'en défaire plus compliqués qu'ils ne l'étaient auparavant.

  • Taimatsu (松明, Torche) : Technique de base de Ryūjin Jakka, elle permet à Ichiroyuudai de générer les flammes avec de simples mouvements de son Zanpakutō, pouvant les manipuler, rediriger et les concentrer à souhait.
  • Jōkaku Enjō (城郭炎上, Forteresse du Brasier) : Cette technique génère une prison de flammes intenses qui recouvrent la ou les cibles et les empêches de faire quoi que ce soit durant un certains temps, la technique étant assez puissante pour pouvoir contenir des personnes de niveau Capitaine sans aucun soucis.
  • Ennetsu Jigoku (炎熱地獄, Flammes de l'Enfer) : Ichiroyuudai créer sept ou plus piliers de flammes énormes qui ont pour but de piéger et anéantir tout ceux qui sont pris dans ses flammes, Ichiroyuudai lui-même n'étant pas immunisé à cette technique.


Bankai : Pour libérer la pleine puissance de Ryūjin Jakka, Ichiroyuudai doit prononcer la formule Bankai : Zanka no Tachi (残火の太刀, Épée Longue des Flammes Rémanentes), ce qui causera l'absorption de toute les flammes de Ryūjin Jakka dans la lame de celle-ci, lui donnant l'apparence d'un simple Zanpakutō récemment calciné, noircis et fumant. L'intensité du Bankai dépasse très largement celui du Shikai étant donné que tout ce qui est touché par la lame de Zanka no Tachi est instantanément carbonisé, sa présence seule faisant lentement évaporer l'eau et l'humidité du monde entier, empêchant l'usage de capacités se basant sur ces deux éléments. Aucune flamme n'est visible tout le long de l'usage du Bankai, donnant un arrière goût serein à la destruction imminente que Ichiroyuudai va causer. Zanka no Tachi est constituée de quatre techniques distinctes.

  • Zanka no Tachi, Higashi — Kyokujitsujin (残火の太刀 "東" — 旭日刃, Épée Longue des Flammes Rémanentes, Est — Tranchant du Soleil Levant) : Forme et technique de base de Zanka no Tachi, Kyokujitsujin concentre toute les flammes de Ryūjin Jakka sur le tranchant de l'épée et de ce fait concentrant toute la puissance de frappe du Zanpakutō à ce point précis, permettant d'anéantir tout ce qui rentre en contact avec le tranchant de Zanka no Tachi, passant de ce fait outre toute les défenses et représentant l'attaque absolue.
  • Zanka no Tachi, Nishi — Zanjitsu Gokui (残火の太刀 "西" — 残日獄衣, Épée Longue des Flammes Rémanentes, Ouest —  Robe du Captif du Soleil Rémanant) : Seconde forme et technique de base de Zanka no Tachi, Zanjitsu Gokui recouvre le corps de Ichiroyuudai d'une chaleur intense, atteignant les quinze millions de degrés (ou la chaleur du noyau du Soleil) et de ce fait empêche quiconque de s'approcher de lui et de le toucher sans risquer de finir en cendres. En raison de sa chaleur, cette technique n'apparaît pas comme des flammes mais comme du Reiatsu brûlant qui émane du corps de Ichiroyuudai. Ce manteau de Reiatsu est invisible tant que Ichiroyuudai ne décide de le dévoiler aux yeux des personnes de son choix.
  • Zanka no Tachi, Minami — Kaka Jūmanokushi Daisōjin (残火の太刀 "南" — 火火十万億死大葬陣, Épée Longue des Flammes Rémanentes, Sud — Grande Armée de la Crémation des Dix Billions de Morts) : En enfonçant le bout de sa lame dans le sol et en laissant la chaleur de celle-ci se répandre, Ichiroyuudai peut invoquer toute les personnes qu'il a tué à l'aide Ryūjin Jakka sous forme de morts-vivants et squelettes carbonisés qui attaqueront sans relâche tout ceux que Ichiroyuudai considère comme ennemi. Il peut aussi invoquer des morts particuliers pour infliger des dommages psychologiques aux adversaires ayant un lien avec ce mort en question.
  • Zanka no Tachi, Kita — Tenchi Kaijin (残火の太刀 "北" — 天地灰尽, Épée Longue des Flammes Rémanentes, Nord — Ciel et Terre finissent en Cendres) : Dernière technique de Zanka no Tachi qui créer un slash de Reiatsu brûlant qui efface de l'existence tout ce qu'il touche, ne laissant même pas de cendres derrière.


Zankensoki

Zanjutsu : Comme l'indique son grade, Ichiroyuudai est un adversaire redoutable dans l'art de l'épée mais en plus de cela, il s'agit du plus ancien et de ce fait du Shinigami ayant le plus d’expérience dans le domaine. Ayant vu plus de batailles que quiconque, il se permet de le rappeler à tout ses adversaires et sait bien le prouver quand il les détruit en seulement quelque coups de sabre. En raison de sa maîtrise plus que parfaite, il peut utiliser des techniques comme Hitotsume — Nadegiri (一つ目・撫で斬り, Premier Art : Coup Fatal) qui est un simple coup de sabre pouvant ouvrir en deux des adversaires faisant la taille de buildings de plusieurs étages ainsi que Onibi (鬼火, Flamme du Oni) qui est un coup avec une arme à concussion, pouvant néanmoins percer très facilement les défenses pour trouer l'adversaire. L'absence de son bras d'arme n'a pas seulement fait en sorte qu'il gagne en détermination et parvienne à surmonter cet handicap mais aussi à gagner en dextérité.

Hakuda : Même s'il n'est plus aussi puissant qu'à la fleur de l'âge, Ichiroyuudai est tout de même l'un des combattant les plus redoutables dans le domaine, possédant un style letal qui mêle la puissance de frappe à la vitesse dans le but de démolir son adversaire avec seulement quelque coups. Ses capacités physique l'aident à garder une maîtrise parfaite du domaine et ce sans rouiller, même s'il lui arrive d'omettre son entraînement en se disant qu'être fort suffit, même si dans son cas il n'a pas totalement tort. Malgré cela, il connaît deux techniques de Hakuda redoutable : le Ikkotsu (一骨, Os Unique) qui consiste en un coup de poing surpuissant qui peut dévaster un adversaire possédant une défense ultime sans trop de soucis ainsi que le Sōkotsu (双骨, Os Double) qui est la variante à deux poings de la précédente technique et de ce fait possédant une puissance doublée.

Hohō : La maîtrise du Shunpo de Ichiroyuudai est absolue et lui permet non seulement de se déplacer rapidement mais de bouger si vite qu'il passe outre les sens de ses adversaires, ses mouvements étant même au dessus de la compréhension de certains Capitaines. De ce fait, il est extrêmement efficace et redoutable durant les combats de très haute vitesse, où les attaques rapides sont la clé de la victoire.

Kidō : L'âge et le statut de Ichiroyuudai lui ont permis de cataloguer et de maximiser ses connaissances dans l'art du Kidō, si bien qu'il ait un catalogue très complet aussi bien dans le Hadō que le Bakutō. En raison de son niveau, il n'a même pas à utiliser d'incantations pour des sorts de niveau 90 et plus, comme il l'a prouvé dans son passé en utilisant un sort de niveau 93 sans incantation. Recenser toute ses techniques prendrait trop de temps, donc résumons cela par il sait pratiquement tout.

Capacités physiques

Ichiroyuudai Isamutaiki Minamoto est l'homme le plus craint de toute la Soul Society non seulement en raison de la puissance de son Zanpakutō mais aussi de la puissance de son corps. Même après avoir perdu l'un de ses bras, qui était aussi sa main d'arme, il est toujours aussi redoutable au combat. Il possède une puissance de frappe, une vitesse de combat et réaction énorme et une endurance à couper le souffle, du moins tant que sa maladie ne prends pas le dessus sur lui. En effet, touché par une maladie qui affaiblit son corps au rythme du temps, il n'est plus le monstre qu'il était mais il reste toujours capable de se débarrasser de plusieurs adversaires de niveau Capitaine à la fois si ceux-là tentent de l'affronter sans avantages conséquents.



HISTOIRE


mdr histoire


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homme dangereux
Capacités : le danger
Nom RP : danger joe
MessageSujet: Re: fiches en cours   Mar 12 Déc - 14:53

SANCROIX DUNCAN


INFORMATIONS
Nom : Sancroix
Prénom: Duncan
Nom de code: The Wonderful Hero, Street Smart
Âge : 32 ans
Sexe :
Taille/Poids : 1m82/68kg
Couleur des yeux : Bleus
Couleur des cheveux : Blonds
Origine : Britannique et écossaise
Affiliation : U.A. High, Professeur
Matière : Fondements des Lois Héroïques et responsabilités d'un Héro [LHRH]
Alter : Lyfe is Magick
Type : Mutant



PHYSIQUE & MENTAL


Duncan Sancroix est un homme qui ne semble pas avoir quitté la fleur de l'âge malgré qu'il ait une petite trentaine d'années au compteur. Du haut de son mètre quatre vingt deux et de ses soixante huit kilos, il a une carrure pas trop banale étant donné que sous ses vêtements il possède une certaine musculature. Couronné d'une chevelure blonde platine et de yeux bleus pales, des traits fins sur un visage aux proportions corrects qu'on peut très facilement définir comme attirant. En plus d'une apparence physique qui suscite les regards, Duncan possède un style vestimentaire plutôt classe et chic, composé généralement d'un pull fin noir par dessus une chemise blanche, une cravate bordeaux qui passe en dessous du pull, recouvrant tout cet ensemble par une veste brune qu'il garde sur lui la majorité du temps. En dessous de sa ceinture, il porte un pantalon noir ainsi qu'une paire de bottes paramilitaires qui lui remontent presque jusqu'aux genoux. Outre cela, il traîne souvent avec une cigarette entre les lèvres, surtout en dehors des cours.

Duncan Sancroix a eu un passé assez tourmenté en raison de ses origines, ayant eu affaire aux hooligans irlandais ainsi qu'aux gangs juvéniles londoniens. Il possède de ce fait des rémanents d'un tempérament ardent et d'un vocabulaire très peu soutenu pour un adulte, surtout pour un adulte qui enseigne. En raison de cela, il est à l'aise avec les jeunes et est généralement plutôt apprécié par ses élèves. En raison de ses attraits physique, il est très populaire avec la gente féminine et ne se gêne pas de profiter de cela en employant de ses charmes aussi bien physiquement que verbalement. En combat, il s'agit d'un homme pragmatique qui saisit toute les occasions qui lui passent sous la main pour gagner et est de ce fait un adversaire redoutable, ses victoires lui ont valu un ego assez impressionnant. Même s'il s'avère être assez chiant, il possède aussi des qualités à lui, notamment un sens du devoir qui se repose sur ses élèves qu'il considère pratiquement comme ses propres gosses malgré une timidité à l'avouer et serait capable de n'importe quoi pour eux et leur sécurité.


CAPACITÉS


Alter

Capacités : Lyfe is Magyck est un Alter de type mutant qui se manifeste sur le bout de chaque doigts des mains de son utilisateur sous la forme de miroirs minuscules qui canalisent et l'aident à manipuler la lumière d'une façon assez étrange car Lyfe is Magick créer des impressions et joue avec les sens de l'adversaire, surtout celle de la vision et dans certains cas l'ouïe et le toucher. Quand Duncan fait usage de son Alter, ses mains sont entourées d'une sorte d'aura dorée, signe qu'il canalise la lumière et peut manipuler à certains degrés la vision de l'adversaire pour lui faire croire qu'il voit certaines choses qui n'existent même pas, d'où le nom de l'Alter. Plus la lumière est forte et intense dans un lieu, plus l'Alter sera efficace dans ce lieu et gagnera en puissance. Avec un niveau de maîtrise plus poussé, l'utilisateur peut créer des illusions qui peuvent aussi altérer l'ouïe de la cible (en utilisant l'intensité des pulsations lumineuses) et peut aussi générer dans certains cas de véritables rayons de lumière. (qui manquent de puissance mais peuvent tout de même endommager un adversaire qui croit qu'il s'agit seulement d'une illusion, ce qui est le cas en quelque sorte mais celui-ci affecte le touché et de ce fait est bien plus dangereux que les deux autres types d'illusions qui n'affectent pas du tout le corps de l'adversaire.)

Faiblesses : Comme dit plus haut, l'intensité de la lumière décide de la puissance de ses illusions et de ce fait, les lieux lugubres l'affaiblissent tandis que l'absence totale de lumière le rend incapable de se battre. De plus, les miroirs au bout de ses doigts, même s'ils sont microscopiques et à peine visibles, sont des miroirs physiques et peuvent se casser si l'utilisateur ne fais pas attention. De ce fait, l'absence de lumière ainsi que la neutralisation de ses miroirs sont ses faiblesses, même si ces même miroirs régénèrent après un bout de temps.

Capacités physiques

Même si les détenteurs d'Alter possèdent tous des capacités physiques un peu au dessus de la moyenne pour être capable de se tenir tête entre eux, Duncan ne possède ni une spécialité ni des capacités trop élevées et se contente seulement de ce qu'il a en raison de la nature de son Alter. En dehors d'une expérience de combattant de rue remontant à ses années plus jeune et d'un crochet du droit assez dangereux, il n'est maître d'aucun style de combat particulier.

Costume

Duncan ne possède pas de costume particulier et se contente de garder ses vêtements habituels quand il patrouille et combat. Ce manque de signes distinctifs le rend assez underground comme héros et préfère voir la surprise des vilains quand il leurs annonce son nom.


HISTOIRE


Délinquant, pseudo-rock star, Vigilante, j'ai fais beaucoup de choses de ma vie... J'ai même essayé de tout foutre en l'air en me mêlant à la drogue mais dieu sait que je regrette toujours cette décision aujourd'hui, après tout si j'étais un cadavre qui a plus de crack que de sang dans ses veines, abandonné dans une ruelle de York, je ne serai pas là aujourd'hui.

Avant tout ça, parlons de mes origines. Je suis né en Écosse d'un pêcheur dont on a retrouvé le cadavre échoué sur la rive de l'océan Nord Atlantique et d'une mère qui avait pour profession de procurer la joie à mes "tontons" : ne tournons pas autours du pot, c'était une pute, une pute qui a décidé de s'attirer la colère de son mac et s'est faite tabassée à mort... Donc oui, je suis orphelin depuis mes cinq ans si ma mémoire ne me joue pas des tours. J'ai passé une grande partie de ma vie à l'orphelinat où j'étais considéré comme le plus grand et le plus méchant loup et beaucoup de mes "camarades" me suivaient dans mes initiatives mesquins, mon Alter m'aidant souvent dans la tâche compliquée qu'était de persuader un enfant apeuré de faire des bêtises. Mon nom était connu de tout le quartier et du coup je prenais plutôt cher quand nos responsables entendaient parler de mes méfaits. À cause de ma réputation, j'étais souvent laissé seul en dehors de nos activités et à l'époque je leur en voulait beaucoup, je les considérais comme des ingrats étant donné que c'était seulement grâce à moi qu'ils pouvaient se remplir le ventre de bonbons gratuitement... Mais j'avais pas besoin d'eux de toute façons, j'avais Lily avec moi. Lily c'est ma soeur, enfin je la considère comme ma soeur vue tout ce qu'on a partagé et je donnerai ma vie pour elle s'il le fallait... Dommage qu'elle n'a pas réussit à me dissuader de rejoindre ce groupe de pseudo-gangsters à l'époque ; j'y peux rien si j'avais soif de mon propre sang à l'époque. Du coup comme je l'ai dis, je me suis mêlé à des problèmes bien plus graves à partir de là : lynchage, raquette et transport de drogues (et du coup ma première expérience avec la drogue aussi, qu'est ce que je regrette ce jour...) et je me sentais au dessus de tout jusqu'à que je sois arrêté et mis dans un centre de rééducation pendant deux ans après avoir tabassé la mauvaise personne au mauvais moment.

J'avais à peu près eu mon compte à ce moment là, j'avais quinze ans après tout mais je devais quand même retourner à l'orphelinat. Lily m'en voulait évidemment mais elle était plus heureuse de me retrouver sain (enfin, sain à ce moment là car une fois dans ma chambre ce soir là j'ai pu profiter de ce que j'avais dans mon sac) et sauf. C'est aussi aux alentours de cette période que j'ai eu ma première expérience sexuelle avec nul autre que celle que je considérais comme ma soeur... Même si j'avais apprécié le moment, nous avons tout les deux décidés d'oublier ce qui s'était passé et avons retrouvé une relation normale sans amour autre que fraternel. Comme beaucoup de mes compères, j'étais descolarisé malgré l'insistance de Lily à ce sujet... Encore une fois désolé de ne pas t'avoir écouté ce jour là mais j'avais d'autres ambitions ce jour-là : l'ère du rock était à son apogée et je voulais me lancer avec deux anciens "collègues" à moi dans la musique, chose qu'on a réussit à faire après s'être procuré du matériel d'une façon que je n'ai plus besoin de vous expliquer. Ça a commencé dans un garage et en seulement un ans ou deux, nous étions assez populaires pour jouer dans les bars les plus fréquentés de la ville tout en attirant de l'audience d'Angleterre. En plus d'être l'un des chanteurs, j'étais le guitariste du groupe et mon charme naturel n'est plus jamais passé inaperçu à partir du jour où notre popularité s'est élevée à des niveaux qu'on aurait jamais pu espérer et c'est grâce à ça que j'avais un partenaire différent toute les semaines dans mon lit, j'étais très populaire avec les filles et j'avais la fâcheuse tendance de vouloir l'être avec les filles en couple à l'époque... Enfin, tout allait bien pour nous : on était célèbres, on était riches pour des gamins de seize ans et on a tenu comme ça une année de plus jusqu'à que tout bascule pour moi. C'était de retour d'un concert de grande envergure et pressé de tout raconter à Lily, avec qui on avait emménagés dans un appartement ensemble que je m'étais rendu compte que ce même appartement volait en cendres sous mes yeux. J'ai tout fait ce soir là, couru dans un inferno et affronté un brasier et au final j'ai réussi à sortir Lily de là même si son état était critique d'après les médecins... J'ai préféré pas écouter leurs histoires et j'ai pris Lily avec moi, j'étais déterminé à m'en occuper seul malgré les plaintes de ces connard, enfin je sais que j'ai fais le bon choix car elle s'est réveillée un mois après.

Depuis ce jour j'ai repris mes études et suis devenu professeur, mon casier judiciaire supprimé en raison d'une attitude exemplaire... Lily est fière de moi et vie toujours à mes côtés même si je dois toujours m'occuper d'elle et que les gens me regardent bizarrement depuis cet incident... Ils ont sûrement appris que j'ai traqué moi-même ceux qui m'ont fait ce coup et les ait punis à ma façon. Enfin quoi qu'il en soit, aujourd'hui je suis engagé dans ce lycée au Japon, j'attends seulement de voir ce que ça va donner.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
homme dangereux
Capacités : le danger
Nom RP : danger joe
MessageSujet: Re: fiches en cours   Sam 23 Déc - 16:44

SHIN, "MIKABOSHI"


INFORMATIONS
Nom : ///
Prénom: Shin
Nom de code: Mikaboshi
Âge : Inconnu, semble plutôt jeune
Sexe :
Taille/Poids : 1m74/60kg
Couleur des yeux : Jaunes
Couleur des cheveux : Noirs
Origine : Japonaise
Affiliation : Vilains
Equipe : Ligue des Vilains
Alter : Wave Motion
Type : Émetteur


PHYSIQUE & MENTAL


Le physique de Shin ne sort pas vraiment du lot : il possède un corps aux proportions normaux, une chevelure d'ébène et des iris jaunes. La majorité du temps, il traîne avec un pull à capuche et a les mains dans les poches, portant juste en bas un short moulant qu'on utilise surtout pour le jogging ainsi qu'une paire de baskets. Quand il utilise son Alter, il se met généralement torse nu et laisse des marques étranges, purement esthétiques, recouvrir son corps.

Mentalement, Shin est un véritable puzzle. Ses réactions se limitent parfois seulement à ses expressions du visage et son calme semble assez infini, même si on peut parfois voir le fond de son sang-froid quand on le pousse à bout. Quand il s'exprime, il le fait généralement de façon cryptique et laisse ses interlocuteurs déchiffrer ce qu'il exprime. Il est aussi très ambitieux et, en raison de son idéologie, on ne peut pas trop se faire une idée de pourquoi il a décidé de devenir un vilain.

CAPACITÉS


Alter

Capacités : Wave Motion est un Alter de type Émetteur qui permet à son utilisateur de convertir son énergie vitale en ondes de choc en forme de spirales qui peuvent causer beaucoup de destruction et chaos. Malgré son potentiel de destruction très élevé, les ondes de choc sont très lentes et parcourent en raison de leur forme une grande distance en beaucoup de temps et de ce fait est bien plus efficace à courte distance. L'Alter, avec une bonne maîtrise, permet aussi à son utilisateur de voler à une grande vitesse et cette capacité ne draine pas trop de vitalité. L'habitude à l'Alter permet d'exercer le plein potentiel de celui-ci qui est celui de générer beaucoup plus d'ondes sans trop consommer d'énergies.

Faiblesses : Comme dit plus haut, la portée/vitesse des ondes ainsi que le fait qu'il draine l'énergie vitale de son utilisateur sont les deux faiblesses de Wave Motion.

Capacités physiques

Mikaboshi est connu pour être un vilain aux capacités physiques monstrueuses qui peuvent lui permettre de combattre des adversaires en grand nombre ou possédant un Alter d'amélioration physique. Il a une énorme expérience de combat et est un stratège hors-pair.

Costume

En ce qui concerne son costume, il se contente juste de retirer son haut et laisse les marques générés par la mutation de son Alter recouvrir son corps.


HISTOIRE



Il n'a pas un passé enregistré où que ce soit et se contente de dire qu'il n'a pas eu une vie digne d'intérêt à tout ses interlocuteurs. Néanmoins une chose est sûre : il semble avoir vu l'enfer et en est revenu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: fiches en cours   

Revenir en haut Aller en bas
 
fiches en cours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retro Role Play :: Naruto :: Clans du monde ninja :: Vos créations-
Sauter vers: